Alicia-Rose Boivin

BDP

Alicia-Rose Boivin

SOM

Alicia-Rose a commencé son parcours universitaire à l’Université de Montréal en 2018 en faisant une mineure en Sociologie. Ayant également une passion pour l’art et toute activité manuelle, elle continue ses études dans le programme de design industriel pendant deux ans, avant de venir terminer son baccalauréat à Québec. Persévérante et talentueuse, Alicia-Rose est heureuse de pouvoir fusionner ses intérêts envers l’environnement et l’humain dans son travail au quotidien.

L’étudiante décide ainsi de créer la veilleuse indicatrice de sommeil SOM. Cette lampe peut se connecter à distance à un moniteur de sommeil afin de communiquer le moment du cycle et la phase dans laquelle le dormeur se trouve. La veilleuse partage ces informations grâce à un code de couleur simple et un affichage graduel intelligible. Le but de l’appareil est d’aider les proches du dormeur à mieux limiter et organiser les dérangements inévitables, afin de diminuer le stress et les réveils accidentels. De plus, ce produit peut être utilisé dans plusieurs autres contextes d’usage. Par exemple, il peut aider les jeunes parents à faciliter la surveillance des siestes de leur bambin. SOM permettrait, entre autres, de signaler le meilleur moment pour réveiller un enfant afin qu’il soit de bonne humeur au moment de l’éveil.

SOM est le seul concept existant sur le marché qui tente de répondre à la problématique du respect des dormeurs irréguliers par leurs proches. La veilleuse projette l’information de manière élégante, ce qui la rend facile d’accès et difficile à ignorer ou à oublier pour les individus qui partagent le foyer. Finalement, l’objet a été conçu avec des matériaux durables afin de maximiser sa durée de vie, ainsi que des pièces démontables facilitant la réparation et le recyclage en fin de vie. Ces critères de design ont été privilégiés afin de limiter les déchets à base de plastique dans l’environnement en évitant l’obsolescence programmée.

Afin de pouvoir répondre à cette problématique, Elle a commencé sa recherche en s’intéressant plus particulièrement aux moniteurs de sommeil. Cet appareil électronique amasse et analyse les signes vitaux du dormeur durant la nuit avant de lui présenter des graphiques personnalisés qui l’aideront à mieux comprendre son sommeil. Par la suite, l’étudiante s’est demandé comment les informations amassées par cette technologie pourraient aider à sa problématique. Pendant son sommeil, chaque individu passe par plusieurs cycles consécutifs qui durent en moyenne 90 minutes chacun. Chaque cycle est composé de phases comme l’endormissement, le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil paradoxal. Elle a ensuite découvert que chacune de ces phases comporte des caractéristiques qui lui sont propres. Par exemple, il est facile de réveiller quelqu’un en état de sommeil léger et plus difficile de le faire dans un état profond. Également, dans la situation où il faudrait réveiller quelqu’un volontairement, il serait préférable de le faire à la fin de son cycle, soit le moment d’éveil le plus naturel.