Françoise Champagne

Françoise Champagne

Salut moi c’est Franky et j’aime le design parce que j’aime créer. J’aime les couleurs, les textures, l’illustration et la photographie. J’aime surtout essayer toutes les techniques et les médiums et les mélanger afin de provoquer un dialogue. Je suis inspirée par les formes organiques, la nature, la douceur, les hasards, la nostalgie, les heureux accidents et les étrangetés. À bientôt! 

Festival Pete the Monkey

Le festival de musique émergente Pete the Monkey a pour but d’amasser des fonds et de les remettre à un sanctuaire pour les singes en Bolivie. Les festivaliers se déguisent de manière colorée et farfelue et l’ambiance y est très décontractée.

Cette ambiance ludique est traduite graphiquement par les traits naïfs, l’utilisation des couleurs primaires et l’effet de découpage qui viennent donner un ton ludique et pétillant à l’affiche.

Malgré la présence d’un élément graphique, les consignes ont été respectées puisque la bouche du singe fait office de la lettre O du mot "Monkey".

Vélos Roy-O

Pour la refonte du site Web, les besoins des utilisateurs ont été la priorité tout au long de l’élaboration. Une recherche sur les habitudes et les comportements des utilisateurs a mené à la création de deux personas crédibles qui ont guidé l’équipe pour les prochaines étapes.

Afin de faciliter l’utilisation du site Web, un travail de regroupement d’information a été effectué pour les utilisateurs ayant une moins grande connaissance en matière de vélo.

Ce travail touche autant la structure du site, que la hiérarchie d’information et la fonctionnalité du site. L’équipe a ensuite procédé à l’élaboration de la couche esthétique basée sur la personnalité de l’entreprise.

Circuit : pactes faustiens

Ici, le terme réactualiser a été pris au premier degré et la refonte de la revue Circuit à été repensée en un magazine vibrant et éclectique mettant en vedette la scène musicale locale tout en gardant un volet dédié à l’histoire de la musique.

L’esthétique de collage, les interventions manuelles et les photos prises à la caméra argentique sont autant un clin d’œil à l’esthétique grunge des années 90 qu’une manière d’interpeller un public cible plus jeune et d’avoir une ambiance plus décontractée et accessible.