Marianne Asselin

Marianne Asselin

Bonjour ! Je me présente, je m’appelle Marianne Asselin, j’ai 24 ans et je suis adepte du design ! Je suis passionnée par la recherche derrière chacun de nos projets, j’aime que tout soit réfléchi et que rien ne soit laissé au hasard. Ma passion pour la nature et l’environnement se fait ressentir dans mes projets, c’est pourquoi j’ai choisi beaucoup des projets liés à la nature. La protection de l’environnement est une cause qui me tient à cœur et j’espère pouvoir m’impliquer dans des projets qui feront une différence. Je suis une personne calme et analytique qui s’adapte bien à différents environnements. Je souhaite pouvoir continuer à partager mes idées au sein d’une équipe et me faire guider par celle-ci. Au plaisir de faire votre connaissance !  

Au menu : la planète

Ce projet, fait en collaboration avec Guillaume Audet, explore les répercussions de la consommation de produits d’origine animale sur l’environnement.

Le festival végane de Montréal a été choisi comme lieu d’implantation, comme il s’agit d’un sujet connexe au véganisme.  

Au départ, le projet devait prendre la forme d’une très longue affiche, à la fois pour accommoder la distanciation sociale, mais aussi pour créer un parcours dans la salle d’exposition.

Finalement, le festival s’est tourné vers une édition complètement en ligne et le projet est devenu une vidéo animée.

Toboggan

La création de l’affiche pour le festival Toboggan fut faite en prenant en compte que le est festival hivernal en plus d’être un festival de musique électronique. Le thème principal exploité est la vibration et le rythme.

La vibration est intégrée directement dans le cadre afin de casser l’effet carré pour y ajouter du dynamisme. De plus, le rythme est présenté dans la cassure des lettres.

En testant plusieurs avenues, celle-ci semblait être la meilleure puisque la disposition attire l’œil et pousse le spectateur à imaginer le reste de la lettre, tout en ajoutant du rythme à la composition.

AF2R

L’organisme AF2R œuvre auprès de la population afin de la sensibiliser et de l’éduquer à la conservation des arbres et des forêts. Avec son aide, il travaille également à reverdir les collectivités de la communauté.

Le processus créatif a commencé par l’analyse de l’entreprise et de son contexte d’affaires. Ce travail a permis de bien saisir l’identité de l’organisme et ses besoins.

L’élément clé de la refonte a été le travail sur l’arborescence de contenu permettant de créer une base solide pour la suite du projet.