Pour Éléonore

img
BASA

Une méditation sur le deuil collectif et le processus communautaire de guérison. Éléonore, la première d’une nouvelle génération dans la famille Blair, fait ressortir tellement d’amour qui mène une conscience plus précise de l’absence et la présence qui l’entoure.


La conception du film s’est faite par écrit. Une expérience marquante et personnelle s’est traduite en court texte qui est devenu la narration et la ligne directrice du film. À la narration se sont ajoutés la musique et le concept pour un bruitage minimal. Un scénarimage en a découlé assez naturellement, ce qui est ensuite venu poser la question du médium, qui est l’aquarelle. Une collaboration potentielle n’a pas pu se faire alors un processus d’apprentissage était nécessaire. Finalement l’animation tradigitale et l’intégration de celle-ci aux images traditionnelles s’est faite dans les logiciels Harmony, Photoshop et Adobe After Effects.